D’Alexandrie à Yaoundé, une histoire d’Hommes et de chats !

Dans les rues alexandrines, les hommes et les chats partagent leur quotidien. Pourtant chez nous, à Yaoundé, les hommes se partagent des chats au quotidien.

À Alexandrie, les chats sont des rois !

 

Là-bas, les chats ont autant de droits que les hommes. Je dirais même que parfois ils en abusent. Dans les rues alexandrines, il est de coutume de voir des vieilles dames partager leurs repas avec des chats à quelques mètres d’un individu mendiant son pain quotidien.
En dehors des rues, ils restent des rois. Dans le couloir d’un immeuble, si un chat croise votre chemin, c’est à vous de lui céder le passage. Cela n’est que normal. L’histoire de l’Égypte, depuis l’Antiquité accorde une place de choix à cet animal. Le chat en Égypte est un signe de protection.

chat
chat

À Yaoundé, des chats sont des proies !

Ici, les chats ont les mêmes droits que les poulets « Prendre du poids pour un jour se retrouver dans une casserole ». Dans les rues Yaoundéennes, il est difficile voire rare de croiser un chat en errance. Même dans les quartiers, si un chat fait un tour au-delà des limites de l’habitation de son maitre, il y a de forte chance qu’il ne voie pas le jour suivant se lever.

chats en cage
Chats en cage

Pour certains, cette viande a des vertus thérapeutiques, pour d’autres, elle est aussi douce que celle du lapin, c’est pourquoi les Camerounais en raffolent. Pourtant depuis ma plus tendre enfance, je n’ai jamais vu ni entendu qu’il existait des fermes d’élevage de chats pour la consommation.
À l’heure où les start-up ont le vent en poupe ne serait-il pas merveilleux de se pencher sur la possibilité de création d’une entreprise de production et de distribution des produits à base de chat, afin de faire tout haut ce qui se fait tout bas ?
À cajoler ou à consommer, un chat reste un chat.  À chacun de faire son choix !

1 commentaire sur “D’Alexandrie à Yaoundé, une histoire d’Hommes et de chats !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *