Maintenir son corps en Santé, un réel défis pour les camerounais.

La santé, c’est ce qu’on a de plus cher dans la vie. Nous devons tout faire pour la préserver. Comment garder son corps en bonne santé dans un contexte de pays en développement, le cas échéant, dans mon pays, le Cameroun.

Maintenir son corps en bonne santé à travers une bonne alimentation !!!

Bien se nourrir est non seulement l’une des priorités à l’échelle mondiale mais également à l’échelle nationale. En effet, « Éliminer la faim, assurer la sécurité alimentaire, améliorer la nutrition et promouvoir l’agriculture durable » c’est l’objectif numéro 2 des ODD. Pourtant au Cameroun mon beau pays, bon nombre d’individus souffre encore d’insécurité alimentaire.
La sécurité alimentaire, il faut comprendre : le fait que   «tous  les êtres humains d’une région ont, à tout moment, la possibilité physique, sociale et économique de se procurer une nourriture suffisante, saine et nutritive leur permettant de satisfaire leurs besoins et préférences alimentaires pour mener une vie saine et active ».
Selon une étude du programme National de sécurité alimentaire de mon pays que j’ai eu à lire dans le cadre de mes études, environ le 1/5 des ménages est en insécurité alimentaire. Il ressort également que, sur les individus en situations d’insécurité alimentaire, 9/10 ménages ont une consommation alimentaire pauvre (29,6%) ou limite (66,1%).

Pourtant, dans les médias et depuis notre bas âge, on nous enseigne qu’il faut non seulement manger équilibré. Mais aussi avoir une alimentation variée. ce qui pousse mes neveux à chaque fois ou ils vont à table, à nous rappeler qu’il faut manger 5 fruits et légumes par jours.

https://www.google.com.eg/search?q=cameroun&client=firefox-b&source=lnms&tbm=isch&sa=X&ved=0ahUKEwiXxpbc_PXPAhXLvBoKHRnIDOYQ_AUICCgB&biw=1600&bih=790#tbs=sur:fm&tbm=isch&q=fruit+du+cameroun&imgdii=B36LbigqHgS7PM%3A%3BB36LbigqHgS7PM%3A%3BTgSdJAYW-c8t-M%3A&imgrc=B36LbigqHgS7PM%3A
fruits et légumes

Maintenir son corps en santé à travers des exercices physiques réguliers !!!

Bouger de façon régulière. Cela aide maintenir son corps en bonne santé et avoir un cœur fort. Bouger c’est bon non seulement pour le cœur. Mais aussi pour le moral, pour les muscles et les articulations. Quand on parle d’activités physiques, il ne s’agit pas uniquement de courir au point de vouloir battre le record d’Usain BoltMais des petits activités telles que : La marche. Sur une courte distance, choisir la marche à pied plutôt que d’emprunter un taxi par exemple, c’est bon pour la santé. Emprunter des escaliers plutôt que l’ascenseur. En effet, selon des études, la pratique d’une activité modérée (au moins 3 heures par semaine) ou d’une activité intense (au moins 20 minutes trois fois par semaine), diminue de 30 % le risque de mortalité prématurée.

Bien qu’ayant des bienfaits, pour la santé, le sport à également des impacts sur cette dernière. Au nombre desquels on peut citer : Lésions aiguës (fracture, luxation, traumatisme crânien, rupture des ligaments, entorse) ou chroniques (tendinite de l’épaule pour la natation). La frayeur d’avoir l’une de ces lésions est la raison pour laquelle moi j’en pratique pas ou du moins de façon modéré. Il y a également des risques d’addiction pour ceux qui pratiquent le sport de manière régulière ou encore de surmenage chez les tout petits. Raison pour laquelle, la pratique du sport devrait être une activité spécifique ou encore personnalisée. Ce en fonction des paramètres tels que l’âge, le sexe, la condition des individus.

Maintenir son corps en santé à travers une hygiène et salubrité de qualité !!!

Un environnement saint pour un corps saint. Il est nécessaire de maintenir son entourage dans un état de salubrité acceptable. Ainsi qu’avoir une bonne hygiène pour être en bonne santé. L’accès à une eau potable de qualité, la bonne gestion de ses déchets, des latrines améliorées et une hygiène alimentaire et corporelle appropriée sont des éléments capables de concourir au maintien du corps en bonne santé.En effet, au Cameroun on estime que les maladies diarrhéiques causées par de mauvaises conditions d’alimentation en eau, assainissement et hygiène sont à l’origine de 18,300 décès par an et représentent 13,4% de la morbidité (OMS).

Le lavage des mains avec du savon. Il compte parmi les moyens les plus efficaces pour prévenir les maladies fécales orales et respiratoires. En effet, le lavage des mains surtout après contact avec les excréments peut conduire à la réduction de l’incidence diarrhéique de 42 % à 47 % et une réduction de 30 % des infections respiratoires*.

Une bonne gestion des rébus peut également permettre le maintien du corps en bonne santé. En effet, éloigner les déchets des habitats ne suffit pas. Il faudrait le faire avec certaines précautions afin d’éviter les risques de contaminations. L’hygiène et la salubrité représentent un volet très important pour notre pays. C’est pourquoi, dans la ville de Yaoundé, il a été lancé une campagne d’information, Éducation et Communication nommée PADY II* ; campagne à laquelle j’ai non seulement participé en tant que stagiaire dans une structure de la place, mais également en jouant le rôle de porte flambeau, en donnant mon image pour illustrer un personnage de ladite campagne.

Éviter le stress, les alcools, les excès d’alcool, tabac et drogues !!!

Pour être en bonne santé, il est nécessaire de se relaxer et d’éviter le stress. Pour ce, il faudrait : avoir une attitude positive ; une bonne gestion de son temps, donc l’organisation ; évacuer les tensions à travers la relaxation ; faire du sport et avoir une hygiène de vie saine. Mon astuce à moi, c’est le sourire.

En outre, pour être en bonne santé, il faut éviter les excès (Alcool, drogues et tabac). Ne dit-on pas que « tout excès nuit » ? Quand je pense à cela, une image me revient en tête, celle des Hommes de mon pays. Pour que vous compreniez, mieux je vais vous narrer un dimanche comme tous les autres pour la plupart des Hommes de mon pays.

Après une semaine de dur labeur, quoi de plus que le sport pour se détendre ? 5h30 exactement du dimanche matin, tonton Abéna, réveille son épouse pour lui demander de préparer sa tenue de sport. A 6h, il est au rond-point express, où il doit rencontrer ses collègues du 2.0*. Une fois réunis, ils font des échauffements puis, entament une partie de foot. Pimpimmmm ! 9h30, l’arbitre siffle la fin du match. Ensuite vainqueurs et vaincus se rendent chez papa Tagne, Barman le plus proche pour savourer la victoire. 15h. Parce que forcé de rejoindre sa réunion, il quitte son équipe de 2.0. Une fois à la réunion, il ajoute deux bières au 4 qu’il avait pris le matin chez Tagne. Après la réunion, son meilleur ami lui annonce une heureuse nouvelle : son fils est sorti de l’hôpital après un court paludisme (Chez nous il suffit de peu pour boire). Ils s’en vont célébrer cela. A 24h exactement, il se retrouve à sa 9ème bière. il s’en va se coucher après avoir vomi comme une femme enceinte. Le lendemain, il est peu productif au bureau à cause de la migraine. Mais qu’à cela ne tienne, à la premier occasion, il recommencera.

No alcool
No alcool

Faire ses vaccins et ses bilans de santé !!!

 

Déjà, suivre ses vaccins, ce n’est pas évident dans notre pays. Combien de fois faire des bilans de santé ? En effet, chez nous l’on se rend à l’hôpital quand plus rien ne va. Après avoir essayé de s’auto soigner à la maison. Pourtant, on nous le dit très souvent : « Homme en bonne santé est un malade qui s’ignore ». Ainsi, pour maintenir son corps en bonne santé, il faudrait dans un premier temps connaitre l’état de sa santé. Même si il est vrai que vue les conditions de vie difficiles, cela n’est pas toujours aisé.

Voilà ainsi détaillé, comment maintenir son corps en santé dans un contexte camerounais.

Cet article, s’inscrit dans le cadre de la Campagne #SantéPourTous organisée par le collectif de blogueur camerounais et succède celui de Mireille Flore Chandeup sur Cameroun : voici pourquoi des femmes meurent en donnant la vie.

 

* Deuxième Phase du projet d’assainissement de la ville de Yaoundé.

5 commentaires sur “Maintenir son corps en Santé, un réel défis pour les camerounais.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *